L’été 2019 à Low-tech with Refugees !

[ 7 Août 2019 — Publié originellement sur Low-tech with Refugees ]

Découvrez quelques-unes des actions de Low-tech with Refugees en juin et juillet 2019 ! [Click here for the English version.]

— — — — — — — — — —

C’est le début du mois d’août, et l’été est bel et bien arrivé sur l’île grecque de Lesbos, où agit Low-tech with Refugees. L’équipe s’est agrandie et compte maintenant plus de 10 personnes à temps-plein, dont une majorité de demandeurs d’asile vivant dans le camp de Moria. Le “ Low-tech Makerspace”, accueille environ 200 personnes par mois, pour répondre a des besoins variés, notamment en fournissant les outils et l’expertise nécessaires pour réparer presque tout ! Dans le même temps, l’équipe travaille à divers activités pour un développement durable, découvrez les plus bas :

Des solutions low-tech pour l’été :

Si vous habitez dans un conteneur ou une tente sans avoir accès à des appareils électriques, rester au frais pendant les mois chauds de l’été peut sembler impossible, et vous rendre la vie difficile. Low-tech with Refugees, a développé des solutions simples et à petite échelle pour se maintenir au frais, qui sont faciles à réaliser, gratuites et accessibles à tous.

Notre version low-tech du ‘Frigo du désert’ ou ‘Zeer Pot’ est une boîte réfrigérante qui permet de conserver les fruits et légumes plus longtemps sans avoir besoin d’électricité. L’idée a été adaptée d’une méthode communément utilisée en Afrique de l’Ouest utilisant des pots en terre cuite mais utilise le principe du “refroidissement par évaporation”. Notre version low-tech est réalisée à partir de boîtes de conserve sur-cyclées et d’anciens tuyaux d’arrosage. Ce système maintient les aliments à l’intérieur considérablement plus frais que la température extérieure — combien dépend de l’humidité et du vent !

Les rafraîchisseurs de bouteille d’eau sont un excellent exemple de l’approche low-tech. Ils utilisent le même principe de refroidissement par évaporation : la bouteille d’eau est recouverte d’un tissu (nous revalorisons pour cela de vieux vêtements trop abîmés pour être portés) qui, s’il est maintenu humide, refroidit l’eau à l’intérieur ! Nous avons testé l’efficacité de ces rafraîchisseurs et constaté qu’ils maintiennent l’eau jusqu’à 10 degrés plus froide que la température extérieure.

Restez à l’écoute pour la mise à jour des tutoriels qui seront ajoutés prochainement sur la plateforme open-source du Low-tech Lab.

Formation et renforcement des compétences :

En juin et juillet, le Low-tech Makerspace a accueilli une formation de mécanicien de vélo d’une durée de 3 semaines. Hannah Hughs du Royaume-Uni a rejoint notre équipe pour enseigner à 7 réfugiés des 3 camps différents comment construire et réparer des vélos de A à Z. Les participants ont non seulement acquis des compétences théoriques et pratiques, mais ont aussi mis leurs nouvelles connaissances à l’épreuve dès la première semaine en aidant les visiteurs du Low-tech Makerspace pendant les sessions de réparation — apprendre en faisant ! Les participants sont maintenant des mécaniciens compétents, dont certains participent à soutenir l’atelier Low-tech Makerspace, d’autres seront responsables d’un nouvel atelier a Pikpa Solidarity Camp. Ils ont tous une nouvelle compétence professionnelle à emporter avec eux où qu’ils aillent à l’avenir.

Une nouvelle activité céramique :

Tout a commencé avec l’idée de fabriquer des filtres à eau en céramique : une façon écologique de fournir de l’eau potable sans avoir recours à des bouteilles plastique. Les bouteilles plastique créent un gros problème de déchets en Grèce, sans compter les camps de réfugiés où chaque résident se voit distribuer 2 bouteilles d’eau par jour pour tous les usages, et ce quelque soit la température extérieure. Après avoir débuté quelques expérimentations avec la céramique pour pouvoir réaliser ces filtres. Nous avons constaté que cette activité suscitait un grand intérêt de la part des différentes communautés locales, mais qu’il y avait parallèlement un manque de céramistes qualifiés et disponibles pour l’enseigner. L’équipe a réparé un vieux four à céramique — qui a trouvé sa place dans une toute nouvelle cabane à céramique au sein du centre communautaire de One Happy Family ; travaille à la fabrication d’un tours de potier low-tech et organise des ateliers hebdomadaires avec un potier grec utilisant de l’argile locale. Les résidents des camps ont maintenant la possibilité d’être autonomes dans la création de leurs propres tasses, bols, assiettes, etc. une solution durable et gratuite par rapport au plastique ou au verre.

Événements d’animation de la communauté locale :

Low-tech with Refugees ne s’adresse pas seulement aux réfugiés, notre objectif est d’être un atelier participatif pour tous les résidents de Lesbos. Nous accordons une importance particulière à la participation de la population locale, afin de promouvoir des solutions durables et de faire tomber les barrières entre les différentes communautés. En juin et juillet, l’équipe a organisé deux événements dans la ville de Mytilène. Le premier, un événement de réparation vélo qui s’est tenu dans les bureaux de l’ONG ‘Office of Displaced Designers’ où les habitants ont été invités à apporter leurs vélos abîmés pour apprendre à les réparer sur place. Le second, qui s’est tenu dans l’espace de co-working ‘Open Space’, était un atelier éphémère de réparation électronique. Les locaux ont pu y apporter leurs appareils cassés pour que des membres de l’équipe Akbari et Marcel, leurs montrent comment les réparer pendant que Mehdi enseignait à d’autres les rudiments de l’électronique à travers la fabrication de batteries externes sur-cyclées.

Collaborations :

Nous aimons partager et diffuser notre créativité low-tech avec le plus grand nombre de personnes possible. Pour ce faire, Low-tech with Refugees travaille avec diverses ONG pour faire connaître et faire utiliser des solutions plus écologiques. Parmi les exemples d’ “activités vertes” des deux derniers mois, on peut citer un atelier organisé dans le cadre du Mandala Children Project mené par Refugee for Refugees pour créer une spirale d’herbes aromatiques et des jardins verticaux à partir de bouteilles en plastique recyclées. Depuis peu, l’équipe collabore avec Office of Displaced Designers pour concevoir un jardin/espace communautaire en périphérie de “ La Jungle “ (campement informel) afin de créer un espace à l’aspect agréable de rencontre et de détente , où échapper à la chaleur. Grâce à l’enthousiasme de nombreux bénévoles, nous avons réussi à créer deux terrasses, en utilisant la technique locale de construction de mur de pierre ; dès que la chaleur se sera dissipée, il sera temps de planter !

=> Vidéo du projet

=> Pour suivre les actualités : “Low-tech with Refugees”

=> Pour rejoindre la communauté : “Low-tech Lab Greece”

=> Pour soutenir nos actions : ici

=> Pour rejoindre l’aventure : lowtechwithrefugees@gmail.com

Association of general interest which carries out positive and innovative projects in the fields of sustainable development and international solidarity.

Association of general interest which carries out positive and innovative projects in the fields of sustainable development and international solidarity.