[ FR] Favorisons l’insertion socio-professionnelle des personnes exilées du Briançonnais !

Au cours de son parcours, dur et riche, Oumar a vécu de nombreuses expériences. Il a traversé des pays et des cultures et il parle 4 langues. Omar a développé des compétences variées, il a construit des tables qu’il vendait sur le marché avec son oncle, il a retourné la terre familiale avec sa grand-mère, il a été tisserand en Turquie, ouvrier dans le BTP, et tant d’autres encore. Aujourd’hui, Omar est en France, il a envie de travailler et de gagner sa vie.

Malgré leur résilience et la richesse de leurs savoirs, les personnes exilées manquent souvent, au-delà des difficultés liées à leurs situations administratives et la barrière de la langue, de confiance, de réseau, de connaissances sur les mécanismes de recherche d’emploi.

En décembre 2021, le programme ‘Low-tech & Réfugiés’, porté par l’association EKO!, a déployé ses actions d’accompagnement à l’insertion socio-professionnelle pour les personnes qui souhaitent s’installer sur le territoire, en parallèle des ateliers low-tech et autres activités de renforcement des compétences techniques. Ainsi, les actions d’accompagnement à l’insertion socio-professionnelle se concentrent sur l’identification, la valorisation et la mobilisation des savoir-faire et des savoir-être des personnes exilées, avec elles !

Pour lire l’article en anglais

L’origine du projet

Ces actions font suite à un diagnostic territorial, réalisé en 2018 après l’implantation de Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) et l’installation de nombreuses personnes exilées dans le Briançonnais, mettant en exergue un besoin d’accueil et d’accompagnement (hébergement, insertion sociale, etc.). Contrairement à Marseille où le travail mené par Low-tech & Refugiés se concentre sur le renforcement des compétences low-tech et l’orientation réciproque en raison de la présence de nombreux acteurs complémentaires (la Ruche, Singa, Kipawa etc.), l’antenne de Briançon mène un réel travail d’accompagnement long terme qui dépasse les compétences techniques. Ce diagnostic a également donné naissance à d’autres projets sur le territoire, comme celui de la Maison Bessoulie (projet architecture sociale), dont les résident.es sont accompagné.es par ce volet d’activité.

“Les ateliers et les formations organisées par Low-tech & Réfugiés valorisent et renforcent les compétences techniques des participant.es, dites “hard skills”. Mais pour réussir son insertion professionnelle et sociale, il s’agit aussi d’avoir un projet professionnel clair, d’être accompagné.e sur ses objectifs et de connaître les codes. D’où le sens de proposer des activités complémentaires dans le Briançonnais qui renforcent ses “soft skills”.

Marjolaine Bert, fondatrice du projet

Forte d’une histoire qui favorise le partage des savoir-faire et d’un réseau de professionnel.les engagé.es dans les métiers respectueux de l’environnement, Low-tech & Réfugiés offre un accompagnement de qualité pour les personnes souhaitant s’installer dans la région. Cet accompagnement, soutenu par le financement de la Fondation Abbé Pierre, prépare à l’emploi, et aidera les personnes à trouver un métier dès qu’elles seront enfin autorisées à travailler sur le territoire français.

Les objectifs et la méthodologie d’accompagnement

Globalement, cet accompagnement repose sur un parcours d’une durée maximale de 6 mois :

  1. Des ateliers collectifs, pour renforcer le pouvoir d’agir des personnes accompagnées;
  2. Des immersions professionnelles, pour découvrir des métiers et rencontrer des professionnel.les.

Un aperçu des activités

Pour découvrir ces activités d’accompagnement en image (et musique!)

Depuis janvier 2022, le programme Low-tech & Réfugiés a accompagné une vingtaine de personnes avec un suivi plus ou moins long en fonction des besoins de chacun.e.

Dans le cadre de ces nouvelles activités, Low-tech & Réfugiés a réalisé 90 entretiens individuels, 10 ateliers collectifs et 13 immersions professionnelles.

Cet accompagnement individualisé, où la personne est au cœur, cultive son autonomie afin de la rendre actrice de son insertion.

<< Avec Dorothée [la chargée d’accompagnement] j’ai appris beaucoup de choses sur mes droits […]. Les CVs aussi, c’est bien, ça nous prépare pour le travail. >>

Tadesse*, éthiopien

Concernant les immersions professionnelles, Low-tech & Réfugiés propose des journées pour découvrir des métiers manuels respectueux de l’environnement : la permaculture, la culture traditionnelle de champignons, le travail du bois, la réparation de vélos, etc. De plus, pour les personnes qui ont exprimé un intérêt spécifique pour un métier, nous organisons des immersions de quelques jours avec des professionnel.les du territoire. Ainsi, Beza* a effectué une immersion dans un restaurant vegan, Oumar* est devenu responsable d’un créneau de réparation de vélo dans une association, et Tadesse* et Farid* ont participé à des chantiers de menuiserie/charpente.

<< Pendant six ans je suis restée à la maison et maintenant je fais un stage et j’apprends le français. L’association EKO! c’est beau. >>

Beza*, éthiopienne

Beza* en immersion professionnelle au restaurant.

<<[Beza]* est très délicate et professionnelle dans la cuisine. Une expérience très enrichissante et positive, avec une personne très agréable, impliquée et professionnelle.>>

Une cheffe cuistot

Actuellement, plusieurs personnes sont engagées via Low-tech & Réfugiés dans une formation avec le Club Alpin Français (CAF) pour fabriquer et installer des toilettes sèches dans des refuges de haute-montagne. Elles développent ainsi tant leur compétence en travail du bois, que leur posture professionnelle, leur réseau, etc.

Tadesse, Farid, et Oumar*, en immersion professionnelle dans une menuiserie : Projet CAF..

Cet accompagnement s’inscrit dans une coordination étroite avec différents partenaires (notamment la MAPEmonde, le Refuge Solidaire et la Maison Bessoulie), permettant ainsi un suivi global et cohérent au plus près des personnes.

<<Les actions de Low-tech & Réfugiés permettent de proposer un panel d’immersions professionnelles et de partage de savoir faire en accord avec les projets professionnels de nos résident.es et leur désir d’intégration sur le territoire>>

Alice*, Coordinatrice de la Maison Bessoulie -

L’impact

Après 6 mois d’expérimentation, Low-tech & Réfugiés a mené un travail de bilan et esquisse des perspectives pour demain afin d’intégrer plus de personnes et de répondre mieux aux besoins. L’association a décidé d’apporter de la flexibilité en ouvrant ses portes à toutes les personnes exilées indépendamment de leur statut et en adaptant les modalités (accompagnement de moindre durée et ponctuel).

Pour ce faire, Low-tech & Réfugiés a :

  • Accompagné des personnes pour un besoin ponctuel : faire un CV, se préparer à un entretien, trouver un stage, etc.
  • Réalisé des ateliers collectifs : droit du travail et opportunités locales, CV et lettre de motivation, contacts employeur et entretien d’embauche, etc.

<<Pendant ces six derniers mois, où j’ai contribué à la facilitation des actions d’insertion, j’ai remarqué que les personnes accompagnées ont beaucoup plus confiance en elles et manifestent de plus en plus d’affirmation d’elles-mêmes. Elles sont devenues autonomes dans leur propre intégration et maintenant elles ont toutes tissé leurs propres liens avec des professionnel.le.s. Cela a été un vrai plaisir de développer ces relations précieuses.>>

Faye, volontaire service civique en appui à l’accompagnement des membres du projet

Et toi ?

Ces activités sont ouvertes à toutes et à tous et sans considération du statut administratif, n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus pour vous ou un.e ami.e exilé.e : insertion@asso-eko.org — 06 52 46 97 40

Vous avez un métier manuel et respectueux de l’environnement et souhaitez partager votre passion, faites-nous signe !

insertion@asso-eko.org — 06 52 46 97 40

Vous avez du temps et voulez partager ou développer des compétences, n’hésitez pas à postuler à une offre de salariat, volontariat ou bénévolat !

Postulez en ligne : https://asso-eko.org/candidater/

Postulez par mail : hr@asso-eko.org

Vous avez les moyens de contribuer au financement de ces actions, n’hésitez pas à nous faire un don ! c’est par ici ou contactez nous au 07 83 91 59 52

www.asso-eko.org

www.facebook.com/lowtechwithrefugees

www.instagram.com/lowtechwithrefugees

--

--

Association of general interest which carries out positive and innovative projects in the fields of sustainable development and international solidarity.

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
EKO!

Association of general interest which carries out positive and innovative projects in the fields of sustainable development and international solidarity.